in

Les métiers de la métallurgie

La métallurgie est l’ensemble des techniques et procédés de transformation, d’extraction, de traitement et de mise en forme du minerai métallique. C’est un domaine qui couvre un champ vaste regroupant plusieurs métiers tels que celui de métallier, de ferronnier, de serrurier ou encore de chaudronnier. Encore appelée le travail des métaux, cette famille d’activité est porteuse d’avenir surtout dans les industries technologiques. Celles-ci sont à la quête permanente d’une optimisation de leur rendement industriel et doivent avoir recours aux activités relatives à la métallurgie. Focus !

Le métier de métallier

Vous découvrirez en quoi consiste le travail de métallier ainsi que les études ou formations requises.

Description du métier de métallier

Comme son nom l’indique, le métallier est le spécialiste qui s’occupe de tous les travaux ayant rapport aux différents métaux dans l’architecture, l’industrie et le bâtiment. C’est lui qui travaille les aciers, les aluminiums, le fer en fonction des besoins et des plans. Généralement, son travail consiste à découper, à plier, à rouler puis à assembler des plaques correspondantes aux dessins dont il dispose. Le métallier est considéré comme l’expert dans le maniement des outils tels que la poinçonneuse, la cisaille ou encore la perceuse. C’est un métier qui implique assez de déplacements, le plus souvent sur les chantiers des entreprises ou des particuliers.

Les études requises pour devenir métallier

Si vous envisagez faire carrière dans ce domaine, vous devez au minimum avoir le bac de préférence le bac pro fonderie. C’est encore mieux si vous avez un BTS, un CAP ou une licence. Les filières débouchant sur le métier de métallier sont entrées :

  • la construction métallique ;
  • ouvrages du bâtiment (spécialisation métallière) ;
  • architecture en métal ;

Cette liste n’est pas exhaustive, mais doit vous orienter lors du choix de la filière.

Le métier de ferronnier

Il faut dans un premier temps mettre en avant le rôle du ferronnier et ensuite connaître les compétences à avoir.

Le rôle du ferronnier

Le ferronnier s’occupe essentiellement du fer forgé à froid comme à chaud. En plus de cette matière première, il peut travailler l’acier, le bronze, le plomb, le laiton ou encore l’aluminium. Le ferronnier est le concepteur des portails ouvragés, des grilles et même des rampes. Il participe à toutes les étapes du processus de réalisation de son œuvre, de la prise de décision du modèle adéquat à l’emplacement idéal. En d’autres termes, il part à la rencontre de son client afin d’étudier la faisabilité du projet. Ses principaux outils sont les moules, les pinces, les marteaux et les burins. Il s’en sert pour composer des alliages ou façonner une pièce. Le ferronnier peut travailler dans son atelier ou à l’extérieur, notamment sur le chantier sur lequel il procédera à la pose de son ouvrage.

Les compétences indispensables pour un ferronnier

Les compétences attendues d’un ferronnier sont avant tout basées sur sa personnalité. Il doit être créatif, un bon dessinateur, faire preuve de précision et d’agilité. Le ferronnier doit être une personne possédant de bonnes conditions physiques, car il sera confronté à des matériaux solides. Il faut qu’il ait le sens de la négociation commerciale et le goût de l’initiative afin d’orienter sa clientèle.

Le métier de serrurier

En quoi consiste le métier de serrurier ? Quels sont les diplômes requis ?

Le travail du serrurier

Le métier de serrurier est l’un des plus importants et des plus incontournables dans le domaine de la métallurgie. Son champ d’intervention est large et il est divisé en deux catégories. La première, le serrurier ajuste, forge et assemble les éléments métalliques essentiels aux systèmes de fermeture des bâtiments. Il peut concevoir des entrées sécurisées, blindées (à 3 ou 5 points). Dans la deuxième catégorie, il joue le rôle de dépanneur, qu’il s’agisse des clés perdues ou cassées dans la serrure ou des claquements sans cesse d’une porte. Autrement dit, il contribue à la pose, l’entretien et la réparation des systèmes d’entrée. Le serrurier étudie les plans, les documents techniques et les dessins afin de sélectionner les outils dont il aura besoin.

Les diplômes nécessaires pour travailler comme serrurier

Si vous songez à faire carrière dans la serrurerie, vous devez d’abord avoir le bac professionnel, notamment en bâtiment ou en réalisation de structures métalliques. Vous pouvez aussi disposer d’un CAP en serrurerie – métallerie ou encore d’un bac technologique STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et Développement Durable).

Le métier de chaudronnier

La fiche du métier de chaudronnier met en évidence les missions qui sont les siennes. Il faut également avoir quelques compétences avant d’opter pour cette profession.

La fiche du métier de chaudronnier

Le chaudronnier est un artisan des métaux, du fer au cuivre en passant par le laiton et l’aluminium. Il conçoit des ouvrages métalliques en assemblant des tôles ou des tubes. Le chaudronnier est chargé de contrôler la conformité des pièces et de réaliser des structures à base des métaux en se basant sur des plans. Il donne la forme souhaitée à l’ouvrage en procédant généralement par roulage, pliage, emboutissage, cintrage ou par nivelage. Ses principaux outils sont entre autres la ponceuse, la scie électrique de même que des machines à commande numérique. Le travail du chaudronnier a une envergure de grande taille, car il est amené à construire par exemple des centrales nucléaires ou assembler les différentes parties d’une coque de navire. Il se déplace régulièrement sur des chantiers navals, ferroviaires et ses services sont plus sollicités par les entreprises évoluant dans l’automobile ou le chauffage.

Les compétences nécessaires au chaudronnier

L’une des premières qualités est de savoir utiliser des logiciels informatiques notamment le TAO (Traçage Assisté par Ordinateur) et la CAO (Conception Assistée par Ordinateur). De plus, il doit savoir lire des plans et être dans une bonne condition physique, car il travaille la plupart du temps debout. Il doit avoir une parfaite maîtrise des normes de qualité et des techniques de soudure.

Les méthodes de refroidissement en milieu industriel

Les panneaux de chantier obligatoires