in

Les glissières télescopiques à charge lourde

Équipement industriel incontournable, la glissière télescopique est l’un des accessoires les plus prisés des ouvriers. En réalité, ce matériel métallique favorise un guidage télescopique simple, rapide et efficace de charges très lourdes. Cependant, l’acquisition d’un matériel n’est pas toujours une mince affaire. Nombreux sont les fabricants qui proposent différentes offres, dont le spécialiste français Chambrelan. De ce fait, effectuer le meilleur choix de glissière n’est pas toujours évident. Que savoir réellement des glissières télescopiques à charge lourde ? Focus.

Importance des glissières télescopiques

Système de guidage industriel, la glissière télescopique est un équipement dont le principal objectif est l’extraction linéaire de charges lourdes. En d’autres termes, elle favorise le déplacement de charges pesant plus de 1 250 kg. Il faut également savoir que ce guidage se fait notamment grâce à une oscillation de translation.

Cependant, les glissières télescopiques ne servent pas qu’au déplacement de charges. Selon les types, elles sont utilisées en tant que glissières de tiroir et de porte. Elles sont également employées comme coulisses de meuble, glissières pour pied télescopique et rails de manutention. En réalité, ce sont des équipements assez polyvalents qui offrent une multitude de possibilités d’utilisation.

Composition d’une glissière télescopique

Afin de remplir au mieux leur mission, les glissières télescopiques sont conçues d’une manière bien particulière. En effet, elles sont généralement composées d’un ensemble de profils métalliques. Le mouvement de ceux-ci est assuré par les roulements à billes sur lesquels ils sont posés. Par ailleurs, les glissières sont essentiellement constituées de trois parties.

Il s’agit notamment de l’extérieur qui est un élément fixe et du curseur, composant mobile installé sur le tiroir. L’intermédiaire quant à lui, est une partie permettant d’accroître l’extension de la glissière. Très importante, la longueur de l’intermédiaire varie souvent en fonction des fabricants. Par exemple, l’industriel français Chambrelan propose des glissières pouvant atteindre 2 mètres de long pour une charge de 1,5 tonne.

Comment bien choisir sa glissière télescopique ?

Le marché de matériels industriels présente une grande diversité de glissières. Faire le meilleur choix peut alors s’avérer quelque peu compliqué. À cet effet, il importe de se baser sur certains critères objectifs afin de faire une sélection convenable.

Le type de déploiement

L’une des caractéristiques principales d’une glissière est assurément la longueur de son extension. Cela devient inévitablement un critère dont il faut tenir compte. Dans ce sens, il faut savoir que trois types de déploiement sont possibles, à savoir :

  • le déploiement partiel
  • le déploiement total
  • le super déploiement.

Les glissières offrant un développement partiel sont constituées de deux éléments, notamment l’extérieur et le curseur. L’extension n’est que de 70 % de la longueur repliée et une partie du curseur reste dans l’extérieur. Le déploiement total quant à lui, est assuré par les trois éléments suscités.

L’extension ici est de 100 % de la longueur repliée et est assurée par un intermédiaire. Tout comme le déploiement total, le super développement permet une extension complète de la longueur repliée. Cependant, ce type de glissière est composé de 4 éléments dont deux sont intermédiaires.

La capacité de charge

Le second point important à considérer lors de l’achat est la charge que votre rail peut supporter. Cette capacité doit être estimée quand la glissière est montée à plat ou à chant. Notez ici que le montage à chant est celui qui est préconisé pour une utilisation optimale de votre matériel. En outre, l’estimation de la charge doit se faire dans les conditions normales d’utilisation de la glissière. Vous devez donc tenir compte du type de montage, de la température de fonctionnement et du poids réel des charges.

Le matériau de fabrication

Non négligeable, le matériau de fabrication concourt fortement à la résistance de votre glissière. L’acier confère une grande résistance à la glissière et lui permet de supporter de très lourdes charges. Moins résistant que l’acier, l’aluminium permet une bonne résilience à votre glissière télescopique. Aussi, les glissières bénéficient d’un traitement qui les rend résistant à la corrosion.

Les cloisons grillagés en milieu industriel

Les logiciels utilisés dans les bureaux d’études