in

Diagnostics immobiliers obligatoires

La réalisation de diagnostics est de mise avant toute transaction immobilière. Ces contrôles permettent de se faire une idée de l’état général du bien en question. Toutefois, ils varient en fonction de la nature du bien que vous désirez vendre ou louer et d’autres facteurs qu’il ne faudrait pas négliger. Quels sont alors ces diagnostics immobiliers obligatoires ? Comment se déroule chacun d’eux ? Découvrez l’essentiel à savoir à ce propos.

Le diagnostic de performance énergétique

Le diagnostic de performance énergétique est obligatoire, quel que soit le type de bien. Il permet d’estimer votre consommation énergétique et le taux d’émission de gaz à effet de serre. Pour le faire, le diagnostic a deux étiquettes (une étiquette énergie et une autre climat). Il indique dans son rapport toutes les informations décrivant votre propriété. Il mentionne les équipements de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

Le diagnostic de la loi Carrez

Le diagnostic de la loi Carrez est un impératif pour tout bien en copropriété. Il se fait en plusieurs étapes. D’abord, le chargé de l’opération mesure la longueur de chaque pan du mur de l’immeuble. Ensuite, il calcule la surface de la pièce avec les mesures obtenues et traite les données avec son logiciel. Ce dernier reproduit le tracé du bâtiment. Enfin, le diagnosticien vérifie si la distance calculée est la même que la distance réelle. Il contrôle aussi la conformité entre la forme du tracé et celle du logement.

Le diagnostic amiante

Le diagnostic amiante est de rigueur pour votre bien immobilier si son permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997. Il vise à établir la présence ou l’absence d’amiante dans le bâtiment. Pour cela, le diagnostiqueur définit une liste de composants sur lesquels il effectue des sondages non destructifs. Les dalles, les conduits et les flocages sont généralement contrôlés. Le technicien peut également faire des prélèvements pour analyses au laboratoire.

Le diagnostic termite

Le diagnostic termite est une exigence dans les zones géographiques contaminées ou pouvant l’être. Ces dernières sont notifiées par des arrêtés préfectoraux. À l’aide d’un poinçon, le professionnel sonde les éléments en bois du logement pour détecter les endroits détériorés. Il analysera par la suite si les éventuelles dégradations qu’il a constatées sont causées ou non par les termites.

Le diagnostic assainissement

Le diagnostic assainissement s’impose à toute résidence qui possède un système d’assainissement individuel. Le chargé de l’opération s’imprègne du règlement en vigueur dans la zone de l’immobilier. Après cela, il constate les modifications des installations par rapport à la dernière visite. Il vérifie l’absence de risques de pollutions de l’environnement et de dangers pour la santé des personnes. Il contrôle également si les installations sont adaptées aux contraintes sanitaires et environnementales.

Le diagnostic CREP

Communément appelé diagnostic plomb, il est obligatoire pour tout immeuble construit avant le 1er janvier 1949. Le technicien procède à un sondage de toutes les surfaces peintes de votre bâtiment à l’aide d’un instrument spécifique. Ce dernier mesure la concentration de plomb dans les peintures. Le technicien en fait état dans son rapport.

Le diagnostic électricité

Le diagnostic électricité est de rigueur pour les logements dont les installations électriques datent de plus de 15 ans. Le diagnostiqueur effectue un certain nombre de vérifications sur différents éléments. Ces derniers sont entre autres le disjoncteur principal, le tableau électrique (fusibles et câbles), les prises et l’ensemble des équipements en général. L’opérateur réalise aussi divers tests électriques en vue de détecter les anomalies du système.

Le diagnostic ERP

Le diagnostic ERP est impératif si votre bien se trouve dans un endroit couvert par un plan de prévention de risques. Il s’agit généralement d’un document répertoriant les différents dangers associés à l’emplacement de votre bâtiment. Il est constitué à l’aide de bases de données fournies par l’administration locale ou nationale selon le cas. Les risques géologiques, les risques technologiques et les risques d’inondations sont concernés lors de ce diagnostic.

Le diagnostic gaz

Le diagnostic gaz est exigé pour tout bâtiment possédant une installation au gaz naturel datant de plus de 15 ans. Pour le faire, le détecteur contrôle un certain nombre d’équipements. Il s’agit des chaudières et chauffe-bains et des appareils de cuisson desservis par une installation fixe. La tuyauterie fixe, la combustion et le raccordement en gaz des différents équipements sont également observés.

La méthodologie générale des diagnostics immobiliers obligatoires

Avant d’entamer les actions spécifiques à chaque diagnostic, le chargé de l’opération récupère le dossier administratif de la tâche à exécuter. À son arrivée sur les lieux, il vous demandera une présentation rapide des pièces constitutives du logement à expertiser. Il procédera par la suite à une description du bien. Pour cela, il identifie chaque partie dans son logiciel et réalise un croquis du logement. Il peut alors passer à chaque diagnostic selon le cas de votre bâtiment.

Comment faire un diagnostic de performance énergétique

DPE, ce qu’il faut savoir ?